Lundi soir  dans Touche Pas à Mon Poste, Gilles Verdez donnait son opinion sur l’émission diffusée sur NT1 : « Bachelor, le gentleman célibataire ». Sa critique a rencontré de très vives protestations de la part des intéressées, ainsi que du public.

ALIX-BACHELORLEGENTL_preview

Alix, une des prétendantes qui a réagit immédiatement

Alors que l’émission Touche pas à mon poste présentée par Cyril Hanouna sur D8 était à sa rubrique « Je zappe / je mate », un chroniqueur, Gilles Verdez, a comparé l’émission du Bachelor à du proxénétisme. « On voit ça dans les vitrines d’Amsterdam. […] Si on prend ça au premier degré, c’est du proxénétisme » sont ses mots exacts. L’animateur ne l’a pas repris tandis que l’une de ses chroniqueuses, Valérie Benaïm, a qualifié de « vulgaire de comparer ces filles à des prostituées ». L’émission ne s’en est pas formalisée et a osé poser la question à son public sur Twitter :

« Le bachelor, du proxénétisme ? »

 

 

 

Alix, une des concurrentes, a immédiatement réagit sur le Facebook de la chaîne :

 

 

 

Et comme bien souvent dans ces affaires-là, les autres candidates ont relayé l’information et les médias ont attribué les dires d’Alix à une autre prétendante : Martika. Martika a simplement tweeté la capture d’écran du message d’Alix pour exprimer son soutien à la jeune femme et pour alerter les autres candidates. Elles ont aussitôt réagit en exposant des arguments sensés. Elodie s’est montrée profondément déçue par les propos de Gilles Verdez à l’égard des 25 prétendantes : « Vous oubliez que nous avons une famille et des amis, que nous ne sommes pas qu’un simple produit que vous pouvez critiquer à votre guise ». Quant aux autres jeunes femmes, elles n’en pensaient pas moins. Chacune s’est exprimé à sa façon mais toutes dans la même direction, Blanche appelant même le chroniqueur à faire ses excuses.

Et vous, que pensez-vous de cette polémique ? Sous couvert de la liberté d’expression, peut-on tout dire à la télévision ?