L’effervescence habituelle est bien là, les stars du cyclisme, les enfants avec les étoiles dans les yeux, les caravanes et les cadeaux, et malheureusement, le dopage.

Le tour de France, c’est 14 villes de Vendée qui se mobilisent pour accueillir les étapes, 20 kilomètres de caravanes publicitaires, 390 personnes travaillant au bon déroulement du Tour, 28 nations représentées, avec un petit nouveau : le Costa-Rica, et un grand absent : l’Allemagne. Un dernier chiffre : 450 000 euros seront remportés par le grand vainqueur, le 24 juillet.

Alberto Contador, le favori, brigue une quatrième victoire dans le Tour. Avant lui, seuls Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault, Miguel Indurain et Lance Armstrong y sont parvenus. Un petit bémol toutefois, puisque le Tribunal arbitral du sport n’a toujours pas rendu sa décision après le contrôle positif de l’Espagnol, en Juillet 2010. Si la justice sportive le condamnait, il perdrait sa victoire lors de la dernière édition et serait disqualifié pour cette année. Déjà chahuté par les supporters lors de son arrivée à la première étape, il ne se considère déjà plus comme favori dans cette compétition.

Un vainqueur en titre sifflé par une partie du public ; le fait est rare. Et il est surtout le symbole d’un ras-le-bol général, à toujours faire rimer cyclisme avec dopage. Les fans du Tour de France veulent être considérés comme de vrais fans de sport, et pas comme supporters de charlots qui gagnent à coup de tricheries.

Mais l’UCI (Union cycliste internationale), appelle les supporters au calme, en rappelant que Contador a le droit de courir en attendant la décision du TAS (Tribunal Arbitral du Sport). Il a donc également le droit de gagner, même si ses chances s’éloignent de plus en plus depuis le début du Tour, puisqu’il accumule déjà un retard de près de deux minutes sur le peloton de tête.

Autres participants notables : Les frères Schleck, ces Luxembourgeois dont le cadet, Andy, avait brillé l’an dernier, avant de perdre à 39 secondes près à cause d’un incident mécanique.

Cette année, l’ainé Schlek, Franck, qui était forfait l’an dernier, vient renforcer l’assurance de son frère, et pourrait bien être l’un des maillons déterminants de cette 98ème édition.

Car le Tour est en mal de héros, depuis les nombreuses affaires de dopage qui font petit à petit descendre les champions de leur piédestal ; Même si le championnat fait toujours rêver, puisqu’il reste la compétition sportive gratuite la plus regardée à la télévision au monde.

Suivez toutes les étapes du Tour grâce à Play TV, sur France 2 et France 3 tous les jours vers 13h50 sur www.playtv.fr.

Et vous ? Que pensez-vous du tour de France ? Du cyclisme en général ? De l’affaire Contador ? Vous pensez que le dopage a pris le pas sur la beauté du sport ?

Partagez vos pronostics, ça nous intéresse !